La station expérimentale de l’endive

C’est le syndicalisme endivier qui, en 1950, engagea la profession sur la voie de la recherche. Tout a commencé à Beauvais, en 1964, grâce au concours du Frère Gagne et la réalisation des premiers essais de forçage sur la ferme de l’Institut Agricole.
Cette initiative se concrétisa par la mise à disposition d’un ingénieur de l’INVUFLEC, puis du Ctifl. Ce soutien permit alors à la Fédération Nationale des Producteurs d’Endives (FNPE) d’aménager en 1982 une première station conçue pour l’expérimentation du forçage en salle.
En 1994, devant la nécessité de moderniser les équipements de sa station et mieux répondre aux besoins techniques des producteurs, la FNPE, grâce aux cotisations des producteurs ainsi qu’aux subventions régionales et nationales, fit le choix de regrouper ses activités de recherche sur Arras, au centre des principaux bassins de production d’endives du nord de la France.

Depuis 2009

L’Association des Producteurs d’Endives de France (APEF) a pris le relais du Syndicat pour encadrer l’expérimentation.
Aujourd'hui, elle valide collectivement et le plus durablement possible, les orientations de la filière pour la recherche et le développement de son produit.

En 2017, l’APEF avec sa station d’expérimentation a consacré plus d’un tiers de son budget à la recherche. Notre programme prolonge le fil conducteur des politiques précédentes, mais il s’est ajusté pour répondre de façon plus efficace aux nouveaux enjeux des filières agricoles en matière notamment de stratégies phytosanitaires, d’évaluation variétale et de suivi de la qualité du produit. L’ensemble des études ou des essais a fait l’objet d’un rapport spécifique annuel présenté lors de la Journée Nationale Technique Endive qui s’est tenue le 29 mars 2018.

Aujourd'hui, 3 axes majeurs sont privilégiés pour la recherche endivière des prochaines années : l’innovation variétale, la modernisation des ateliers et la culture durable.