Face à l'épidémie du Covid-19, les filières agricoles se mobilisent face à l'appel à la solidarité nationale pour nourrir le pays. Malgré tout, dans ce contexte inédit et pendant toute la durée du confinement, la priorité doit être donnée à la santé de nos proches, de nos collaborateurs et de nos concitoyens.
La difficulté est d'assurer la continuité de notre activité tout en garantissant la sécurité de nos salariés avec les incertitudes que nous ressentons tous face à la propagation du virus qui d'après les témoignages des autres régions déjà très touchées est une souche très contagieuse.
Nous mettons en ligne cet espace dédié à cette crise nationale sans précédent afin de vous donner toutes les informations nécessaires pour que nos entreprises et l'ensemble du personnel endivier traversent cette épreuve dans les meilleures conditions.

Pour toute question, n'hésitez pas à nous contacter au 03 21 07 89 89 ou par email : contact@endive.fr

Démarches filières

L'Interprofession des Fruits & Légumes, les organisations syndicales professionnelles et la Gefel associent leurs efforts pour soutenir l’activité de notre filière alimentaire devenue une priorité nationale.
Cette crise inédite aura des répercussions économiques et sociales pour nos entreprises pour toute la chaîne alimentaire.
Dès le 12 mars, INTERFEL a activé une cellule de crise pour prendre toutes les dispositions permettant d'organiser l'approvisionnement dans des conditions garantissant la sécurité de tous les salariés.
Toutes les familles professionnelles en collaboration avec INTERFEL veillent à l'application des mesures de soutien annoncées par le Gouvernement. Elles sont également force de propositions pour adresser directement aux pouvoirs publics des mesures exceptionnelles afin d'accompagner et de sécuriser juridiquement et financièrement les entreprises de la filière.

Communiqués du Ministère

COVID-19

COMMUNIQUÉ - 18/03/2020

Depuis le début de la propagation du virus Covid 19, les agriculteurs et les salariés des coopératives, des PME, des industries de l’agroalimentaire et des distributeurs ont répondu présents pour sécuriser le processus de production et d’approvisionnement des denrées alimentaires. C’est un enjeu crucial et stratégique pour notre pays car la santé et l’alimentation sont les deux principales préoccupations de nos concitoyens depuis le début de la crise.
Le ministre rappelle le rôle essentiel de ces acteurs pour produire une alimentation de qualité, sûre et tracée ainsi que celui de nos infrastructures et celui des agents de l’état assurant la sécurité sanitaire.
Grâce à leurs engagements et leurs sens des responsabilités, le ministre indique qu’il n’y a aucun risque de rupture dans la chaîne d’approvisionnement des magasins, les marchés alimentaires ou des halles.
Par conséquent, chacun doit être responsable et serein dans son acte d’achat en faisant ses courses tous les 2-3 jours et continuer à diversifier son alimentation avec des produits frais de saison, de la viande, des œufs, des produits de la mer, des protéines végétales. Le bon équilibre alimentaire est également un élément favorisant une bonne santé.
Enfin, le ministre rappelle la nécessité du respect des distances de protection et des gestes barrières lors de tout acte d’achat.

Documents officiels

Mise à jour le vendredi 20 mars, 09h00

Le 16 mars 2020, le Président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et les déplacements. Un dispositif de confinement est mis en place sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00, pour quinze jours minimum. Les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d'être munis d'une attestation pour :

  • Se déplacer de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n’est pas possible ;
  • Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés ;
  • Se rendre auprès d’un professionnel de santé ;
  • Se déplacer pour la garde de ses enfants ou pour aider les personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrières ;
  • Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement.

Les deux documents nécessaires pour circuler sont disponibles :

Les infractions à ces règles seront sanctionnées d'une amende de 135 euros. En cas de doute sur ces restrictions de déplacement, vous pouvez consulter les questions / réponses en cliquant ici.
Attention à vos données personnelles, n'utilisez pas de support numérique pour vos attestations. Seuls le document officiel  du ministère de l'Intérieur ou une attestation sur l'honneur sur papier libre peuvent être utilisés comme justificatifs.